vendredi 26 août 2016

DDVSPFQL #5

Ce n'est peut-être pas objectif mais j'aime beaucoup cette rubrique et je regrette ne pas avoir posté plus d'articles dédiés aux combats de l'homme sans peur contre les poids lourds du Marvelverse. Aujourd'hui notre petit roux affronte le Dieu asgardien du tonnerre : le grand Thor ! Si l'affrontement se révèle n'être qu'un pétard mouillé, l'épisode brille en revanche par son côté WTF désopilant. 


... S'il devait y avoir un dieu du tonnerre ! 
... If there should be a Thunder God ! 
(Stan Lee/Gene Colan/J. Tartaglione) 
Daredevil (vol. 1) 30 
Juillet 1967 






Vous pouvez retrouver cet épisode dans le récent Daredevil : L'intégrale 1967 paru en mars de cette année. Petite précision de circonstance, 1967 est l’année où pour protéger sa double identité envers ses collaborateurs, Matt s’en  créa une troisième (pourquoi faire simple... ) : son frère jumeau Mike, voyant au caractère plus assuré surtout envers Karen, qui serait le véritable Daredevil. Karen et Foggy complétement incrédules ne se choquent pas une seconde de ne jamais voir les deux jumeaux ensembles. On préfère en rire… 


Résumé 
Foggy tombe sur un article de journal parlant d’un mystérieux hold up. Matt, en manque d’aventures, fait des recherches et découvre qu’il ne peut s’agir que d’un coup d’un duo de vilains : Mr Hyde et le Cobra. Des ennemis qu’on associe à l’époque aussi difficile à croire que ce soit à Thor ! Admettons… 
Matt Murdock veut servir d’appât en jouant les apprentis dieu du tonnerre. Riche en idée absurde, il va donc se déguiser en Mike Murdock en portant des lunettes de soleil fantaisistes puis porter le costume de Daredevil pour enfin enfiler un déguisement intégrale (visage compris) de Thor. Très peu probable qu'on y voit que du feu me direz-vous. Jugez du résultat par vous-même. 



 DD trouve même un subterfuge pour qu’on ait l’impression qu’il vole réellement et peut commencer sa ronde. Quel génie cet homme ! Non loin de là, le Dr Don Blake écoute la radio dans son labo et tombe sur un flash spécial qui lui informe que Thor rôde en ville (BFM télé peut se rhabiller !). Il laisse place au véritable Thor qui va à la rencontre de son usurpateur… 

Round 1 

Thor repère son double et lui fonce dessus. DD esquive juste à temps mais s’écrase au sol. Le grand blond va ensuite faire tournoyer son marteau, ce qui fait quitter au diable rouge son et uniquement son déguisement asgardien (on salue d’ailleurs la précision de l’effet ventilo qui aurait pu complétement déshabiller Matt !). L’imposteur démasqué, Thor demande à Daredevil des explications tout en assénant un coup de poing qui va déraciner un arbre puisque le bienheureux aveugle l’esquive. Il continue ainsi ses acrobaties jusqu'à ce que Thor se saisisse du câble de DD et plaque l'homme sans peur à terre. Ensuite... Ensuite rien, Thor se dit je ne sais sur quel critère impressionné par la prestation du diable rouge et lui donne sa bénédiction d'affronter l'autre hideux et le savon mouillé vivant à sa place. 




Résultat final 

Daredevil 0 - 1 Thor 

On n'attendait un combat de titan, les titans ont opté pour un combat de pouces ! Thor gagne sans convaincre : pas l'ombre d'un éclaire, Mjolnir n'a pas fracassé de crâne, on lui prête des ennemis de seconde zone, facilement impressionnable par quelques roulades, assurément ici la légende du Dieu du tonnerre en prend un coup !

dimanche 26 juin 2016

Daredevil & les Crossovers

On utilise maladroitement le terme de Crossover pour les grandes sagas de la maison des idées faisant l'objet de regroupement super-héroïque. Or depuis quelques années on lui préfère le mot plus adapté d'Event (événement dans la langue de Molière). En effet, un Crossover conte la rencontre de protagonistes issus de maisons d'édition différentes. Ainsi, j'avais envie d'énumérer les véritables Crossovers dont Daredevil en tant que tel a participé. Ils se comptent sur les doigts d'une main et leurs publications sont aléatoires donc assez galères à retrouver. Heureusement votre fidèle (à ses rares heures perdues) serviteur est là ^^.

 

Marvel Crossover #3
Juillet 1997
Daredevil/Batman
Marvel/DC
Dan Chichester, Scott Mc Daniel.







On connaît l’auteur pour avoir laissé un passage mi-figue mi-raisin sur DD (cf la chute du Caïd ou Renaissance/fall from grace). Le scénariste à la fâcheuse manie de tisser des histoires pas toujours claires et les lacunes des traductions françaises de l’époque n’aidant pas, on comprendra que la lecture de ses œuvres n'est pas toujours simple mais bon on passe outre, forcé d’avouer que tout n’est pas à jeter.
C’est un peu une rencontre logique tant Batman et Daredevil ont de points communs. L'article en anglais de JP Nguyen posté ici par exemple illustre remarquablement ces ressemblances.
La partie graphique confiée à Scott Mc Daniel traduit une ambiance sombre de convenance mais souffre d'irrégularité comme les affreuses planches de l'attaque d'un bar.
Si le début et la fin de l'histoire ont lieu à Gotham City, le gros du récit se passe dans différents quartiers de Manhattan mais Hell's Kitchen n'est hélas pas mentionné. Nos deux héros de la nuit entretiennent une relation "je t'aime moi non plus" et collaborent en se taquinant sans se ménager (Daredevil mimant des cornes avec des batarangs ou Batman passant très près de DD au volant de sa batmobile). Ce dernier dans son rôle de meilleur détective du monde met 30 secondes pour deviner que son partenaire d'un jour est aveugle et possède des sens aiguisés (du jamais vu dans le Marvelverse !).
Ils affrontent un duo d'ennemis au même profile schizophrène : Double Face (baptisé ici Pile ou Face) et Mr Hyde, choix qui a le mérite d'éviter le téléphoné du genre Caïd/Joker.
Bel idée ce flash back où  Matt Murdock et Harvey Dent, jeunes étudiants en droit de différents universités, s'affrontent autour d'un débat auquel Harvey s'en sort victorieux.
Une rencontre intéressante qui aurait sans doute mérité d'être plus développé.

La revue contient aussi un Crossover Superman/Surfer d'argent très sympathique.

 


Marvel Méga hors série #6
Avril 1999
Daredevil/Shi
Marvel/Crusade Comics
Christopher Golden, Peter Gutierrez, Thomas Sniegoski, William Tucci, Jamal Yaseem Igle.

 

 

 

Shi est un personnage appartenant à Crusade Comics, sorte d'Elektra bis, elle possède une double culture partagée entre la foi catholique de sa mère et les origines secrètes de moines guerriers Sohei de son grand père. Profile similaire à notre diable rouge dont la mère est religieuse et dont le mentor, Stick l'a entraîné aux arts martiaux.
On a d'ailleurs réservé un ennemi sur mesure pour eux : une branche dissidente de la Main.
L'action se passe dans l'avant Bendis, le cabinet Sharpe, Nelson & Murdock étant évoqué.
Si les crédits sont si nombreux c'est que beaucoup d'artistes qui officient sur la série Shi ont voulu participé du projet.  Tout comme l'entourage de nos deux héros qui apparaissent dans l'aventure. Ainsi Foggy, Ben Urich et la trop rare Sœur Maggie sont de la partie concernant DD. Côté dessins, il y a clairement deux artistes qui se sont occupés de parties distinctes du Crossover (la première beaucoup moins réussi que l'autre) mais les indications auxquelles on a droit sont hélas très  floues.
Shi apparaît comme une jeune femme en quête d'identité et demeure désespérément influençable. Elle n'impressionne pas vraiment et cela même au combat et c'est plutôt Daredevil qui s'impose ici comme le héros de la situation.

 

Batman Hors Série #3
Mai 2000
Daredevil/Batman
Marvel/DC
Alan Grant, Eduardo Barreto, Matt Hollingsworth.



 

 

On prend les mêmes et on recommence, nouvelle aventure commune de nos deux héros de la nuit qui du coup n'ont plus besoin de se présenter.
La collaboration est moins tendue que la première fois et DD est même invité à entrer dans la Batmobile et même au sein de la Batcave.
Dans la galerie des méchants, on retrouve l'épouvantail qui marche sur les plates bandes du Caïd avec la légère participation de Catwoman.
Ça se lit plutôt bien, les dessins sont propres et agréables même si on regrette le côté trop lisse du scénario.

 

Marvel Universe Hors série #6
Mars 2010
Daredevil/Magdalena
Marvel/Top Cow
Phil Hester, Ande Parks.






 

Avec Magdalena, on assimile encore à Daredevil une héroïne aux origines religieuses. La Magdalena, appelée Patience, est l'arme du Vatican et traque les menaces démoniaques ou moins surnaturelles. Autre point commun avec le récit avec Shi, l'action se passe sous un manteau blanc à la veille de Noël.
Autant le scénario que les dessins de Phil Hester sont réussis. L'histoire est courte, nos protagonistes se trouvent donc rapidement et malgré ça, les origines du démons créés pour l'événement, sont cohérentes sans piocher dans le déjà-vu. Juste une petite réserve sur la fin trop expédiée.

La revue contient également un Crossover conséquent en trois parties réunissant les Vengeurs, les Thunderbolts (période Civil War), Cyberforce et Hunter Killer, rien que ça.

 

Aujourd'hui passée de mode, la production des Crossovers a explosé dans les années 90, début 2000. Une décennie où Daredevil aurait pu effectuer plus de rencontre extra-éditoriale. Si Joe Quesada avait apparemment songé à ramener Green Arrow à Hell's Kitchen (je ne vois pas trop l'intérêt vu que Marvel possède aussi son archer). J'aurais plus vu le diable rouge croiser le chemin d'autres héros-démons tels Hellboy ou Spawn, en effet DD sous le crayon de Mignola ou McFarlane aurait valu le coup d'œil.

 

 

jeudi 28 avril 2016

Charles Soule, nouveau scénariste de Daredevil, bonne ou mauvaise nouvelle ?

Eh oui le run de Mark Waid sur tête à cornes touche à sa fin avec le quatrième et dernier tome sorti en librairie il y a quelques semaines. Waid laisse derrière lui un passage très honnête mais beaucoup moins spectaculaire que ses prédécesseurs. Comme le veut la coutume, on bouscule un peu le statu quo avant de partir et on laisse le petit nouveau se débrouiller dans ce merdier fraîchement pondu...
Mais là en faite non, pas de cliffangher de ouf à s'arracher les cheveux. Mark Waid est gentil avec Soule et lui laisse une marge de manœuvre très large.
 
Premier bon point pour Soule, il se trouve qu'en plus d'être scénariste, il est aussi musicien (ah ok super) et plus intéressant avocat. On ose ainsi espérer assister à des procès digne de ce nom là où Matt Murdock y est confronté quotidiennement de par sa profession. 
Autres choses rassurantes, l'auteur a touché à beaucoup de super-héros, travaillant pour Marvel et DC et d'autres encore.
 
Je ne peux jurer de rien mais le seul bout de run que j'ai lu de lui est son travail sur Thunderbolts (#12 à 18) parut dans la revue Marvel Knight. Un passage interessant où figure des éléments urbains, dans un mélange des genres plutôt réussi, avec une mission anti-mafieuse dirigée par le Punisher himself.
 
 
 
La série du nom d'All New All Differerent Daredevil (né du bordel Secret Wars) sera le point de départ d'un volume 5 et on ne sait pas encore si dans la parution française, DD continuera son bonhomme de chemin en librairie ou s'il optera pour de la colocation en kiosque. Perso pas de préférence, l'un comme l'autre portent son lot d'avantages et d'inconvénients. 
Lorsqu'on s'intéresse aux quelques covers VO, plusieurs éléments intriguent : 
 
- Le recyclage d'un nouveau ancien costume 
- La présence d'un autre héros (à longue durée ? Sidekick ?) 
- Un retour aux sources Bendissien ou Millerien au choix de référence.
 
 
 
Quant aux planches, ils seront confiés à l'experimenté Ron Garney qui apporte une touche sombre et polar à ses dessins qui a fait le succès de la série mais sur ce que j'ai vu est un ton en dessous des Maleev, Lark ou Checchetto.
 
 
Bref que dire sinon qui vivra verra ou Wait & See. On est un peu dans le flou et on ne peut s'empêcher d'appréhender le fait que le nom moins prestigieux que ses prédécesseurs de Charles Soule arrive sur la série de tête à cornes. L'attente va être difficile, on espère que la lecture des premiers épisodes de la nouvelle série le sera beaucoup moins.